Santé et maintien à domicile

En octobre 2015, la Communauté d’agglomération, consciente notamment du risque de désertification médicale qui pèse aujourd’hui sur les territoires, se saisissait de la compétence santé.

Santé à la Cape

Considérant que la santé constitue un droit fondamental qui ne se limite pas à l’absence de maladie ou d’infirmité mais est « un état de complet bien-être physique, mental, et social » tel que défini par l’OMS, SNA s’est donnée pour priorité de conduire une politique locale et transversale de santé visant à réduire les inégalités sociales de santé et à instaurer ou développer tant sur le plan de l’accès aux soins et de la prévention que l’accompagnement médico-social des actions pertinentes et adaptées en direction des habitants et notamment des plus vulnérables.

Cette volonté d’agir au plus près des habitants dans une démarche globale de promotion de la santé existe depuis de nombreuses années avec la création  d’un atelier santé ville inscrit dans le volet santé du contrat urbain de cohésion sociale et par l’existence du réseau local de promotion de la santé agissant sur le territoire de SNA qui étaient portés le Centre Communal d’Action  Sociale. 

Les diagnostics menés par les deux dispositifs portés par le CCAS de Vernon et financés par le Conseil Régional, l’Agence Régionale de Santé, l'agglo et le CCAS de Vernon ont fait apparaître que notre territoire présente une offre de soins de premier recours fortement déficitaire et des déterminants sociaux et des données de santé de la population préoccupants.

Depuis avril 2014, SNA a initié une réflexion en faveur de la santé et du bien-être sur son territoire, visant à améliorer la prise en charge globale et continue de la santé des habitants. Cette politique est envisagée de manière transversale et touche les secteurs de l’enfance jeunesse, de l’habitat, de la cohésion sociale, du vieillissement de la population.

Dès avril 2015, SNA a donc impulsé avec le soutien de ses partenaires la démarche de contrat local de santé qui vise à concrétiser cette démarche et dont les grands thèmes sont l’amélioration de l’attractivité du territoire pour les professions médicales, la promotion de la santé, la santé mentale et le vieillissement de la population.

Afin de porter cette politique publique à la bonne échelle territoriale, SNA s’est dotée le 1er octobre 2015 de la compétence  « Santé » qui modifie les statuts de la communauté d’agglomération.

Le bloc de compétence  « santé d’intérêt communautaire » comprend :

  • L’élaboration et la mise en œuvre d’un plan local de santé
  • L’élaboration, la mise en œuvre et l’animation du Contrat Local de Santé et de ses actions
  • La mise en œuvre, la gestion et l’animation du réseau local de promotion de la santé
  • La mise en œuvre, la gestion et l’animation de l’atelier santé ville

La loi « Hôpital, Patients, Santé et Territoire » du 21 juillet 2009 a confirmé la mise en place de contrats locaux de santé avec les collectivités territoriales signataires d’un contrat urbain de cohésion sociale et/ou celles ayant une démarche atelier santé ville.

Ce contrat permet de coordonner l’action publique de l’Agence Régionale de Santé et celles menées par les collectivités territoriales.

Partager cette page